Ignorer les liens de navigationENTREPRISE > Politique managériale > Politique de Maintenance



Politique de Maintenance

Politique de Maintenance

Pour faire face aux exigences accrues en matière de charges, vitesse et volume de trafic, l’ONCF déploie au quotidien une politique de maintenance industrielle visant à offrir une fiabilité et une efficacité maximale de son matériel roulant, ses installations et équipements ferroviaires à même de garantir le transport des personnes et des biens en toute sécurité.

Dans ce sens, une attention particulière est accordée à l’entretien de l’appareil de production pour répondre aux besoins des activités Voyageurs, Fret et Phosphate en matière de disponibilité et de fiabilité du matériel de transport et des infrastructures ferroviaires.

Pour ce faire, la politique de maintenance mise en place est basée sur :

  • un système de maintenance préventive performant et soumis à un suivi rigoureux pour son amélioration en continu,
  • des méthodes pour une meilleure disponibilité du matériel roulant et de l’infrastructure (mécanisation des chantiers, massification des travaux, système d’information…),
  • un programme d’investissement en adéquation avec l’évolution du trafic et permettant une mise à niveau du matériel roulant et de l’infrastructure du réseau conformément aux standards de l’UIC,
  • des actions de maintenance tenant compte des contraintes d’exploitation et des exigences réglementaires et normatives en matière de sécurité,
  • une organisation et une polyvalence technique permettant de traiter les interfaces technologiques nécessaires à l’exécution des taches de maintenance,
  • des relations contractuelles clients-fournisseurs basées sur le principe de partenariat et de respect des intérêts de chacun,
  • une optimisation des coûts de maintenance en vue de contribuer à la rentabilité globale de l’entreprise,
  • l’amélioration des compétences et l’implication des collaborateurs pour la maîtrise des techniques et méthodologies nécessaires à leurs métiers,
  • la généralisation d’une démarche qualité au niveau des entités opérationnelles selon le référentiel international ISO9001,
  • le respect des règles de la sécurité au travail et de l’environnement.
  • l'instauration de l'entretien modulaire
  • l'introduction de la gestion de maintenance assistée par ordinateur (GMAO)