Objectifs

Sur la base d’études réalisées conjointement avec des cabinets de renom, l’ONCF a pu se constituer un capital d’informations sur le marché de transport national : potentiel, structure, sensibilité, concurrence, tendances d’évolution …

Une analyse approfondie a permis de dégager plusieurs pistes de progrès à même de repositionner le rail dans le marché et d’identifier les leviers d’une croissance durable et profitable. En effet, l’activité du chemin de fer se développe sous l’effet de grandes évolutions du contexte macro-économique, porteuses d’un rôle prépondérant à jouer par le rail, en vue d’accompagner le processus de développement durable engagé dans notre pays. De cette évolution, témoigne le lancement et la réalisation de grands projets structurants (ports, tourisme,…) qui ne manqueront pas de stimuler une mobilité accrue de biens et de services.

Dans un tel contexte et conformément à sa vision stratégique orientée «client», l’Office s’attèlera à moyen terme à relever les défis qui se dessinent, à savoir :

  • Le développement du transport interurbain, en capitalisant sur les investissements engagés et la valorisation du système « Grande Vitesse » et en s’appuyant sur l’efficacité technique et commerciale du réseau conventionnel existant ;
  • Le renforcement de la compétitivité logistique, en optimisant davantage la chaîne de production au service d’une meilleure compétitivité des opérateurs économiques ;
  • Un positionnement réfléchi dans le domaine du transport urbain, selon des conditions techniques et économiques efficaces et équitables pour l’Office comme pour la collectivité ;
  • La préservation, voire le développement, de la place du rail en tant que mode privilégié en matière d’aménagement du territoire, notamment vers les zones à fort potentiel.