Ignorer les liens de navigationENTREPRISE > Stratégie et développement > Programme d'investissement



Programme d'investissement

Consistance

Programme 2005-2009 : une concrétisation la bonne voie

Pour concrétiser la vision orientée « client » de l’ONCF, un ambitieux programme de développement de l’outil ferroviaire a été mis en place. Couvrant la période 2005-2009, il totalise une enveloppe conséquente de 18 milliards de dirhams et a été engagée en totalité. Il consiste en la construction de 400 km de nouvelles voies ferrés au profit de pôles économiques non ralliés au rail, le renouvellement de 400 km de voie et caténaires, l’électrification de 300 km, la modernisation des gares pour les hisser au rang de centres multiservices, l’acquisition de nouvelles rames et locomotives,… (voir détail rubrique nos projets).

C’est dire qu’il s’agit d’un portefeuille de projets visant :

  • La mise à niveau du réseau ferré actuel, son extension et l’amélioration des conditions de son exploitation ;
  • La modernisation des installations d’accueil à travers un programme ambitieux d’aménagement et d’équipement des gares ;
  • L’acquisition d’un nouveau matériel de transport de réhabilitation du parc actuel.

Programme 2010-2015 : un nouveau cycle de développement

Le programme d’investissement de l’ONCF pour la période 2010-2015 a comme principales finalités assignées ce qui suit :

  • Etre en phase avec la stratégie de développement du secteur des transports au Maroc ;
  • Donner un nouvel élan à la compétitivité du rail au Maroc ;
  • Se doter d’un réseau plus performant répondant aux attentes des clients et aux aspirations des opérateurs économiques ;
  • Améliorer la productivité de l’appareil de production: rentabilité, efficacité, optimisation des coûts,… ;
  • Rehausser le niveau de la qualité des prestations offertes.

Ce programme s’articule autour de trois types d’opérations en phase avec les axes stratégiques définis par le Ministère de l’Equipement et des Transports, à savoir :

  • Des grands chantiers structurants à forte retombées, visant à pérenniser et à accroître la compétitivité du rail, comme la construction du TGVM Casablanca-Tanger, l’augmentation de la capacité de la linge entre Casablanca-Kénitra, le doublement partiel de la voie entre Settat-Marrakech, la mise à niveau de la ligne de l’Oriental et l’acquisition de matériel roulant ;
  • Des projets de compétitivité logistique comme la création de nouvelles gares Fret, réalisation d’embranchements particuliers et l acquisition du matériel roulant ;
  • Des projets de mobilité et de transport durable à savoir la mise à niveau de l’infrastructure, la modernisation des gares, l’amélioration de l’environnement du travail et la réhabilitation du matériel roulant.